Rechercher sur le site Rechercher
retour

Les normes ISO et la Journée mondiale de l’environnement

 

 

Depuis sa première édition, en 1972, la JME est devenue l’un des principaux moyens utilisés par l’ONU pour sensibiliser le monde entier à l’environnement et inciter les pouvoirs publics à s’intéresser à la question et à prendre des mesures. Le thème de cette année? «Forêts: la nature à votre service».

L’élaboration, par l’ISO, de la série ISO14000 compte parmi les résultats concrets de la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement (CNUED), qui s’est tenue à Rio de Janeiro, en 1992: il s’agissait pour l’ISO de traduire ses engagements en actes pour servir l’objectif de développement durable débattu lors du premier Sommet de la Terre.

En substance, la série de normes ISO 14000 fournit un cadre aux organismes de toutes tailles, publics ou privés, dans les secteurs de la fabrication et des services, dans les économies industrialisées, en développement ou en transition, pour:

  • Réduire au minimum les effets dommageables de leurs activités sur l'environnement
  • Se conformer à la réglementation en matière d'environnement
  • Améliorer en permanence leur performance environnementale
  • Améliorer leur mode de fonctionnement en optimisant l’utilisation des ressources.

À la fin de l’année 2009, soit 13 ans après la publication de la première édition d’ISO 14001, qui expose les exigences relatives aux systèmes de management environnemental, la norme était mise en œuvre dans 159 pays et économies. Ses utilisateurs sont des organismes de toutes tailles, publics comme privés, dans les secteurs de la fabrication et des services, dans les économies industrialisées, en développement ou en transition.

En plus d’ISO 14001, la série ISO 14000 compte 22 autres normes, qui traitent de questions spécifiques, notamment l’analyse du cycle de vie, l’étiquetage environnemental et les gaz à effet de serre (GES).

Les normes ISO 14064:2006 et ISO 14065:2007 donnent un cadre approuvé sur le plan international pour mesurer les émissions de GES et vérifier les déclarations d'émissions de manière à ce qu’«une tonne de carbone soit toujours une tonne de carbone». Elles appuient des programmes de réduction des émissions de GES et d’échanges de droits d’émission. Accueillies favorablement par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, ces normes sont à présent mises en œuvre au quotidien par des utilisateurs aussi variés que peuvent l’être un imprimeur de Nouvelle-Zélande, une entreprise de transport maritime norvégienne, une entreprise de construction indienne et un organisme espagnol qui n’est autre que le leader mondial de l’infrastructure de transport (voir les articles en ligne).

La famille ISO 14000 est la partie la plus visible des travaux de l'ISO pour l'environnement. L'ISO offre un vaste ensemble de méthodes normalisées d'échantillonnage, d'essai et d'analyse pour relever les défis spécifiques liés à l'environnement. Elle a élaboré plus de 650 Normes internationales pour la surveillance d'aspects comme la qualité de l'air, de l'eau et du sol, et les rayonnements nucléaires.

Ces normes représentent un moyen de donner aux entreprises et aux gouvernements des données scientifiquement valides permettant de mesurer les effets de l'activité économique sur l'environnement. Elles peuvent aussi être utilisées comme base technique pour les règlements relatifs à l'environnement. Parmi les travaux menés par l’ISO en lien avec les questions environnementales, figurent des normes relatives à la conception ou à la réhabilitation des bâtiments dans un but d’amélioration de l’efficacité énergétique. (voir notre article ISO 50001)

Pour toutes vos démarches et diagnostics environnementaux, contactez le cabinet WILLIAM TERRY CONSEIL

Source : www.iso.org